Home Paysages Corses Route vertigineuse dans les Gorges de la Spelunca

Route vertigineuse dans les Gorges de la Spelunca

Route de la Spelunca en Corse

Très connues sur l’Ile de Beauté, les Gorges de la Spelunca reliant les villages d’Evisa et d’Ota offrent des panoramas vertigineux. Il y a de quoi être impressionné par la profondeur des gorges que forment les montagnes abruptes disséminées dans le maquis…

En route vers les Gorges de la Spelunca

Surplombant le Golfe de Porto, les gorges sont à première vue inaccessibles tant elles sont profondes et accidentées. Le nom « Spelunca » qui siginifie « antre » fait justement référence aux caractéristiques impressionnantes du lieu. C’est aux rivières Aïtone, Tavulella et Onca que l’on doit ce panorama montagneux longtemps creusé et sculpté par le passage de l’eau.

 

Rivière dans les gorges de la Spelunca

 

Pour découvrir les gorges, vous pouvez vous rendre à Evisa, célèbre pour ses forêts et ses châtaignes, et continuer quelques kilomètres en direction de Porto. Vous emprunterez alors la D84, une petite route de montagne qui vous permettra de survoler le paysage. Vous profiterez d’une vue incroyable sur tout le site montagneux. Vous avez aussi la possibilité de rejoindre les gorges à partir du village d’Ota via l’étroite et sinueuse D124. Pittoresque à souhait, cette route qui évolue à travers les châtaigniers est un lieu de rencontre idéal entre les touristes et les chèvres corses.

Si les Gorges de la Spelunca sont moins fréquentées que les Calanques de Piana ou la Réserve de Scandola situées à proximité, les touristes restent nombreux à les visiter pendant l’été. Vous risquez donc de croiser voitures, motos et autocars pendant votre voyage. Restez prudent(e) dans les virages et roulez doucement pour profiter du décor à couper le souffle…

Une randonnée entre montagnes et ponts génois

Éclairées par les rayons du soleil, les Gorges de la Spelunca se parent de reflets rosés et orangés. On se croirait presque dans le Colorado ! Un énorme rocher surveille les voyageurs tentant de pénétrer au cœur de l’arrière-pays de Porto.

 

Gorges de la Spelunca

 

Pour y parvenir, deux possibilités s’offrent à vous :

Si vous souhaitez effectuer la randonnée dans le sens de la descente : vous devrez empruntez la D84 et garer votre véhicule à l’entrée d’Evisa à 850m d’altitude avant de vous engager sur le sentier. Environ 2 heures vous seront nécessaires pour descendre le long des gorges et rejoindre le petit village d’Ota.

Si vous préférez prendre de l’altitude et dominer l’ensemble du site : il est conseillé de partir du village d’Ota et de poursuivre sur la D124 afin de vous élever progressivement au-dessus des gorges jusqu’à Evisa. Il faudra obligatoirement vous munir de bonnes chaussures de marche et de quoi vous ravitailler car l’ascension est parfois éprouvante. Votre balade débutera juste après un double pont génois baptisé « les deux ponts ».

Quel que soit votre choix, vous serez séduit(e) par l’aspect sauvage des gorges où se côtoient ponts génois et végétation verdoyante. Laissez-vous guider par les nombreux panneaux vous indiquant la marche à suivre. Ils vous dévoileront les secrets de la faune et de la flore qui font le charme du lieu. Votre parcours pourra être interrompu par une pause pique-nique et une agréable baignade — quoique fraîche — dans les eaux couleur émeraude des piscines naturelles de l’Aïtone et de la Tavulella. Plus vous vous enfoncerez dans les gorges, plus le panorama vous apparaitra grandiose, escorté(e) par les pics rocheux, toujours plus imposants, qui se succèdent.

Pianella et Zaglia, vestiges de l’ère génoise

Enfin, les ponts génois de Pianella datant du XVe siècle et de Zaglia construit en 1797 constituent le clou du spectacle. Classés respectivement monuments historiques en 1976 et 1990, ils confèrent aux gorges des allures d’œuvres d’art. Véritables prouesses architecturales, les ponts génois ont permis aux hommes de se déplacer et de développer les échanges. Ils donnent aujourd’hui la possibilité aux curieux d’explorer certains trésors cachés du territoire insulaire.

Photo d’illustration : « Evisa-Spelunca » par Pierre BonaTravail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

PAS DE COMMENTAIRE

Donnez votre avis