Home Sport Corse La passerelle suspendue de Spasimata, le GR20 … vertigineux !

La passerelle suspendue de Spasimata, le GR20 … vertigineux !

2 11338
Passerelle suspendue de Spasimata

Le chemin du GR insulaire est parsemé d’embûches et de lieux incontournables comme le Cirque de la Solitude, les aiguilles de Bavella ou la cascade des Anglais. Des lieux incontournables certes, mais pas aussi ludiques que la passerelle suspendue de Spasimata. Découverte de ce passage unique.

Un « pont des singes » pour les randonneurs

La passerelle de Spasimata, aussi surnommée « Pont des singes », est très connue des randonneurs en Corse. Mais elle s’est surtout fait connaître du grand public grâce au film « Les randonneurs », réalisé par Philippe Harel avec Benoît Poelvoorde et Karin Viard.

Ceux qui l’ont vu se souviennent probablement de sa réplique culte : « Chaque pas est une planche, chaque planche est un pas ». Hé oui, à l’époque, la passerelle de Spasimata était construite avec des planches de bois plus ou moins séparées et des câbles métalliques tendus pour s’accrocher. Pas très rassurant, mais on était loin encore des ponts suspendus qui lâchent, comme dans Indiana Jones ;)

Depuis, la passerelle a été rénovée. Elle est maintenant entièrement métallique, avec des câbles plus sécurisés sur les côtés pour s’accrocher pendant la traversée. Il vaut mieux, car la passerelle de Spasimata est longue de 31 mètres et est suspendue à 15 mètres au-dessus de la rivière ! Impressionnant… surtout si l’un de vos convives s’amuse à faire balancer la passerelle ;)

Comment se rendre à la passerelle de Spasimata ?

Le « pont des singes » se trouve entre les refuges de Carozzu et d’Ascu Stagnu. Ce qui correspond à la troisième étape du GR20 pour ceux qui débutent la randonnée à Calenzana, et à la treizième étape pour ceux qui débutent la randonnée à Conca.

Pour accéder à la passerelle de Spasimata depuis Carozzu, le chemin est assez simple, sans compter que la passerelle se trouve à environ une demi-heure du refuge. Le sentier descend, mais le dénivelé est faible. Il y a parfois des passages où il faut s’accrocher à des chaînes, mais ça reste abordable quand la météo est clémente. C’est un peu plus dangereux en temps de pluie, restez prudents.

En partant d’Ascu Stagnu, le chemin est plus compliqué car plus long. La passerelle se trouve à environ 6 heures d’Ascu Stagnu. Et, comme si cela ne suffisait pas, l’arrivée à la passerelle se fait par une descente interminable qui se finit sur des plaques de roches. Mieux vaut avoir l’escalade dans le sang ;)

Après l’aventure, le réconfort…

La passerelle de Spasimata est un lieu assez impressionnant, mais c’est aussi un endroit où les randonneurs aiment se détendre et profiter du paysage. Certains ont le goût de l’aventure et prennent du plaisir à traverser le pont encore et encore. D’autres « escaladent » (c’est le cas de le dire) les parois rocheuses pour profiter des piscines naturelles qui se trouvent à proximité ou observer le panorama montagneux. Enfin, certains ne cherchent pas les complications et vont se baigner directement dans la rivière qui se trouve sous la passerelle. Ils en profitent également pour s’approcher de la petite cascade qui se trouve à proximité. Un bon moment en perspective, propice au repos et à la détente après une dure journée :)

Image (sous licence CC BY-ND 2.0) : chris O-R

2 COMMENTAIRES

  1. Je vous félicite pour votre courage ! Vous ne serez pas déçu par le paysage, je vous l’assure ;) Faites-nous signe dès que vous l’aurez traversé, vos photos seront les bienvenues :)

Donnez votre avis