Home Villes et Villages Corses Découverte de l’Ile Rousse, des pavés aux plages

Découverte de l’Ile Rousse, des pavés aux plages

5 24446

Partons découvrir la petite « Paolina »… ou Ile Rousse, si vous préférez !      « Paolina » était censée être le nom de cette ville da Balagne (créée par Pascal Paoli) pour devenir une fenêtre sur la mer, mais la beauté des ilots de granit rouges des alentours ont eu gain de cause. On est d’accord. Le  petit « plus » de la ville balnéaire : en été, le climat reste très doux. Pas de coup de chaud à l’horizon pour des vacances à Ile Rousse !

Visite éclair de l’Ile Rousse…

Si vous ne voulez rien manquer de cette jolie ville de plaisance, suivez le guide.

La place Paoli

On commence par la place Pascal Paoli sur laquelle se dresse la statue du « Père de la Patrie ». Bien assis(e) à l’ombre des platanes, vous pourrez arbitrer les jeux de pétanques – ou pas.

L’Immaculée Conception de Marie

Avec un tel nom, on se doute bien à qui est dédiée cette église paroissiale ! Elle domine fièrement la Place Paoli.

Le marché couvert

Un lieu de passage remarquable. Son toit est soutenu par 21 colonnes antiques(voir photo ci-dessous). Ce marché est chaque jour en pleine ébullition lorsque les paysans de l’arrière pays viennent y vendre leurs produits. Si vous cherchez de l’animation et de bons produits… vous savez où aller :-). D’ailleurs, un conseil : le miel de la région est un vrai délice.

La ville Paoline

Le cœur de l’Ile Rousse. C’est un réseau de rues serrées orientées du Nord au Sud et se coupant à angles droits. Profitez de votre promenade dans la veille ville pour regarder à l’intérieur des maisons : vous y verrez de splendides escaliers Florentins. Petite source d’amusement : les noms de rues : « Pascal Paoli », « Louis-Philippe », « Napoléon », « les frères Arena », « Agilla »… comme une percée dans l’histoire de l’île Rousse !

Le square Tino Rossi

Assis sur les bancs du square, vous apercevrez l’hôtel de ville, qui est en fait la caserne à l’origine de la ville.

La promenade de la Marinella

Elle est appelée « la croisette des Isolani » (les habitants de l’Ile Rousse) car ils y déambulent presque toute l’année pour prendre l’air et discuter joyeusement. Prenez-y part et contemplez les palaces… Ile Rousse a beau être une cité commerciale, elle a aussi été la première ville de Corse à se doter d’un palace.

A partir de l’hôtel de ville

démarre une sympathique promenade. Elle vous mènera jusqu’au phare de la Pietra, en passant devant le port de commerce et l’ancienne tour Génoise.

Le port de commerce

Même si ce n’est pas le lieu le plus paradisiaque de Corse, il vaut quand même le coup d’œil. C’est le 3ème port de Corse. Le trafic y est donc constant : vous pourrez observer les manœuvres des ferries qui assurent la traversée pour la Corse en provenance de Marseille, Toulon, Nice et même l’Italie.

L’ilot de la Pietra

Bien sûr, ce n’est pas une vraie île : vous pourrez y allez sans bateau ni canoë, car il existe désormais une route. La presqu’île de la Pietra a la plus grande superficie des 4 ilots. Vous y croiserez la tour Génoise de la Pietra et son phare. Du phare, la vue est impressionnante ! Vous y admirerez (si possible au coucher du soleil) les 3 autres ilots de granit rouge : Isula di u Brocciu, Isula Piana et le petit îlot de Broccettu, mais aussi les collines de Balagne et quelques dauphins joueurs. Ouvrez l’œil.

A faire à Ile Rousse (et en dehors)

Vous allez être étonné(e) par le nombre d’animations possibles pour dynamiser vos vacances : des croisières en bateau, de la plongée, de la voile, du catamaran, du kayak de mer, du jet ski, des parcours aventure, du canyoning, du rafting, de l’escalade, du vtt, de la via ferrata, de la course d’orientation, du parapente, des randonnées équestres, du golf (dans le Golf du Reginu), des musées et des promenades ! Ouf.

Pour vous donnez quelques idées plus précises, voici notre sélection :

Un trek dans le désert des Agriates. 15 000 hectares de beautés naturelles entre Ile Rousse et Saint-Florent. Que vous soyez à la recherche de calme et de nature préservée ou amateur de plages paradisiaques aux eaux transparentes… vous en tomberez amoureux.

La Réserve Naturelle de Scandola

Au Sud de Calvi, c’est une presqu’île sauvage. Bien sûr, vous n’y verrez ni tigre ni girafe mais la faune et flore locales. Les espèces marines et terrestres méditerranéennes y sont préservées dans un environnement tout simplement merveilleux. La Réserve se visite en bateau, ce qui participe aussi à l’étonnement.

La visite de Calvi

Si vous cherchez à faire la fête, c’est la cité idéale. Cette station balnéaire très dynamique accueille chaque année des festivals extraordinaires et des festivaliers bien décidés à profiter de leurs vacances. D’où une ambiance très jeune et cosmopolite.

Le Parc de Saleccia

C’est le seul parc botanique paysager ouvert au public en Corse. 7 hectares de végétations Corses et méditerranéennes extraites du monde entier sont à visiter. De quoi faire voyager vos sens.

La route des vins de Corse

La côte de Balagne est réputée pour le bon goût de ses cépages. Un petit tour dans les vignes et quelques dégustations chez les producteurs vous en convaincront aussi :-).

Le Musée de Corbara et le Musée du Trésor.

Deux Musées de l’Ile Rousse consacrés respectivement à l’histoire de la Corse et à son passé religieux.

Les plages d’Ile-Rousse (forcément)

Après toutes ces promenades, un petit rafraîchissement est toujours le bienvenu. Allons piquer une tête…

La plage Napoléon

Elle est accessible de la promenade de la Marinella. Avouez, c’est quand même le rêve de pouvoir se baigner en plein centre-ville d’Ile Rousse !

La plage de la Gare

Vous savez où la trouver ;-). Elle est très fréquentée par les amateurs de voile et d’autres sports nautiques.

La plage de Bodri

Elle se situe à environ 1.5 kilomètres du centre ville de l’Ile Rousse, sur la commune de Corbara. Mettez vos lunettes car vous allez être éblouis par la blancheur de son sable et la transparence de ses eaux ! Vous y accéderez par un petit chemin à travers le maquis. Aucune habitation ni construction ne sont visibles de la plage… vous aurez l’impression d’être dans une île perdue au beau milieu du Pacifique. Juste pour indication : les criques comme celles-ci sont très appréciées des nudistes… vous voilà prévenu(e).

La plage de l’Ostriconi

Située à une quinzaine de kilomètres en direction de Bastia, vous apprécierez son caractère sauvage. Vous y accéderez à pieds exclusivement… il faut le mériter, ce petit coin de paradis.

L’Ile rousse a donc bien changé depuis Pascal Paoli. A cette époque, la ville ne comprenait qu’un port et une caserne. Et dire qu’il y a tant de choses à y découvrir aujourd’hui !

Vous avez d’autres idées de sorties pour vos vacances à Ile Rousse ? On attend vos commentaires, évidemment.

Photos : Jean-Pol GRANDMONT Wikipédia

5 COMMENTAIRES

  1. C’est, pour moi, le plus belle ville du littoral corse. J’y vais depuis 1956 et elle a su conserver son caractère familial. Cela dit, c’est en montagne qu’est la vrai Corse et en particulier au Niolo au pied du Monte Cinto.

Donnez votre avis