Home Artistes Corses Sans Tino Rossi… que serait Petit Papa Noël ?

Sans Tino Rossi… que serait Petit Papa Noël ?

0 6724

Voilà un chanteur Corse de circonstance : Tino Rossi. Ce « latin lover » des années 40, doté d’un palmarès musical impressionnant (1014 chansons enregistrées, 24 films, 4 opérettes et plus de 300 millions de disque vendus) est né à Ajaccio. Mais par-dessus tout, il est à l’origine d’une chanson indémodable : Petit Papa Noël. Vous écouterez donc un Corse à Noël…

La visite « Tino Rossi » à Ajaccio

Tino Rossi (qui s’appellait en fait Constantino Rossi) est né le 29 avril 1907 dans la rue Fesch – en plein centre ville d’Ajaccio. Vous pouvez d’ailleurs prendre quelques photos de sa maison natale, elle est facile à reconnaître : il y a une plaque commémorative.

Plus loin, sur la route des Sanguinaires, vous trouverez sa superbe propriété appelée « le Scudo », juste après la plage de Marinella. Elle recueille des pièces uniques relatives à la carrière de Tino Rossi. Pour terminer la visite, vous pourrez aussi passer sur la tombe du chanteur, dans le cimetière d’Ajaccio. Mais c’est tout de suite moins gai. Cf. photo ci-dessous.

Pierre tombale Tino Rossi

Pour l’anecdote, le rapatriement de la dépouille de Tino Rossi ne s’est pas vraiment passé comme prévu… Après des funérailles nationales données à l’église La Madeleine à Paris, le corps du chanteur devait revenir à Ajaccio. Mais les conditions météorologiques de ce mois de septembre 1983 étaient telles que l’avion n’a pas pu atterrir comme prévu à Ajaccio. C’est donc en voiture que Tino Rossi a traversé la Corse. Il fut alors salué dans chaque ville et village par les maires – qui avaient revêtu leur ceinture tricolore pour l’occasion.

Dans Ajaccio, d’autres lieux portent aussi le nom de « l’Empereur de la Romance » : l’un des boulevards de la ville, le port, le restaurant du palais des congrès s’appellent Tino Rossi en son honneur.

Une chanson dans le Guinness des Records

Le Petit Papa Noël de Tino Rossi a rencontré un véritable succès : il avait d’ailleurs obtenu le 1er disque d’or Français grâce à cette chanson. Diffusée pour la première fois en 1946, elle continue d’être vendue à plus de 200 000 exemplaires chaque année. Ce qui vaut à Tino Rossi une place dans le Guinness des Records des meilleures ventes de disques, aux côtés de Jacques Brel.

Rien que pour ça, ça mérite qu’on la réécoute !

Je profite de cette note festive pour vous souhaiter à toutes et à tous d’excellente fêtes de fin d’année, et comme on le dit par ici : « Bon Natale » ! Pour le « Pace e Salute », ce sera en début d’année ;-).

Photos de Ghyslaine H.

PAS DE COMMENTAIRE

Donnez votre avis