Home Villes et Villages Corses Bastia, la porte du Cap Corse

Bastia, la porte du Cap Corse

Une ville incontournable, parce que Bastia est le 1er port Français pour le transport des passagers. Attendez-vous donc à être bien entouré(e) lors de votre prochaine visite en Corse… Une fois la voiture récupérée au débarquement, vous voudrez forcément visiter cette belle ville ! Alors voici un condensé de ce qu’il absolument voir et faire dans les 2 quartiers de Bastia lors de vos vacances dans l’île.

Photo de Bastia par Didier Faure

Photo de Bastia par Didier Faure

Bastia, une citadelle Génoise

Comme beaucoup d’autres villes en Corse, Bastia a des origines Génoises. Les Génois (à la fin du 14ème siècle) ont quitté Biguglia, qui était leur lieu d’installation. Ils sont venus s’installer sur la côte. Dans une anse, ils ont établi une citadelle… une « bastia », tiens tiens… voilà donc l’origine du nom de la capitale de la Haute-Corse.

Au fil du temps, ils ont fortifié la tour Génoise en y ajoutant un Palais des Gouverneurs, des églises et des habitations. Ce quartier s’appelle encore aujourd’hui la « Terra Nova ». Et autour du port, ils ont organisé la ville basse (la « Terra Vecchia »). Elle était rythmée par les échanges entre les artisans Corses et les marins Italiens. C’est pour cela que Bastia a gardé des accents Italiens.

La pêche était une tradition à Bastia : on vivait de l’activité avec des ateliers de réparation, un marché aux poissons… Aujourd’hui, l’activité est moins forte mais elle subsiste quand même, à notre grand plaisir gustatif ! N’hésitez pas à aller acheter votre poisson le matin à la criée (comme au Grand Marché d’Ajaccio). Il n’y a pas mieux pour trouver du poisson frais.

Commençons la visite par la citadelle :

  • Le Palais des Gouverneurs et la Place du Donjon. Le Palais abritait toute l’administration Génoise jusqu’en 1768. Il a subi de nombreuses modifications au fil du temps : après avoir été la somptueuse demeure des Génois, le palais est devenu une caserne avant d’accueillir le musée de la ville de Bastia.
  • La dalle de pierre « Lastrone » au rôle un peu spécial. Lorsqu’un commerçant était accusé d’avoir volé ses clients, on le déposait « cul nu » sur la dalle où il devait y passer la journée. Le soir, on le ramenait dans sa boutique et les sergents d’armes détruisaient son comptoir à coups de masse. Rien que ça !
  • La cathédrale Sainte-Marie-de-l’Assomption, restaurée en 1998, possède de belles chapelles latérales très décorées : celle de la corporation des agriculteurs et celle du Saint-Sacrement et celle de Notre-Dame-du-Carmel. Vous admirerez des peintures et ornementations très bien conservées. A admirer également : la statue de la Vierge dans l’une des niches de la travée de droite. Juste pour l’anecdote : elle pèse près de 650 kilogrammes d’argent fin.
  • L’Oratoire de la Sainte-Croix est non seulement l’une des plus anciennes chapelles de la ville classée Monument Historique mais c’est aussi l’une des plus belles réalisations baroque de Corse. D’ailleurs, quand vous passerez le seuil de l’Oratoire, vous ne serez plus en Corse mais… en terre Vaticane.
  • Quittons le domaine du sacré pour découvrir la Corse miniature. C’est un village d’une douzaine d’édifices qui a été construit à l’échelle 1/30ème. Vous y verrez alors des petites maisons, un petit moulin, de petits ateliers… vous avez compris le principe :-).

Passage par la Terra Vecchia :

  • Partons de la place Saint-Nicolas qui doit son nom à une ancienne chapelle détruite au 19ème siècle. Il est de coutume de dire que le nom de la chapelle a été laissé à cette place par superstition. Bien évidemment, un arrêt dans les nombreux cafés qui bordent la place est obligatoire. C’est le lieu incontournable pour rencontrer des Bastiais et écouter les histoires locales. Vous pourrez également profiter de cette pause rafraichissante pour admirer la statue de Napoléon représenté en César. D’ailleurs savez-vous pourquoi elle est entourée de palmiers ? Réponse : pour servir d’escorte à l’Empereur. Autre anecdote : au 18ème siècle, il y avait, entre la statue de la place et la mer, un monticule et… une potence. Heureusement, elle a été démontée. Ce qui est tout de même plus joyeux.
  • L’Oratoire Saint-Roch, siège de la confrérie du même nom, mérite le coup d’œil. Il a en plus un buffet d’orgue en noyer sculpté et doré.
  • La placette de l’Oratoire de l’Immaculée Conception vous étonnera sûrement. C’est une mosaïque de galets qui représente la lune, le soleil et un astre. Ce type de décoration est typique des églises Génoises. L’intérieur donne une impression très luxueuse grâce entre autres aux tentures de soies rouges. Il faut aussi savoir que de 1794 à 1796, les séances du Parlement Anglo-Corse se tenaient dans cet oratoire…
  • La place de l’Hôtel de Ville est aussi la place du marché (samedi et dimanche). Ne le manquez pas ! Vous y trouverez de bons produits et serez plongé dans l’ambiance Bastiaise.
  • La spécificité de l’église Saint-Jean-Baptiste est qu’elle n’est pas tournée vers la place mais vers la citadelle. Les habitants de la Terra Vecchia auraient décidé de cette orientation pour narguer les notables de la ville haute qui revendiquaient d’avoir le plus beau sanctuaire de la ville.
  • Les riches maisons de la rue du Général de Cabuccia qui longent l’église de Saint-Charles Borromée sont la preuve de la prospérité de la ville basse. Elles ont connu des habitants célèbres comme… un certain Balzac !

Bref, votre passage à Bastia ne vous laissera pas indifférent(e). Il y a encore bien d’autres choses à découvrir dans Bastia, comme le stationnement en double file ;-). Alors si vous voulez partager vos souvenirs, les panoramas marquants, les visites sympathiques… les commentaires sont ouverts !

Photos Didier Faure, Wikipedia et JametSam

PAS DE COMMENTAIRE

Donnez votre avis