Home Culture Corse Ajaccio, la « Cité Impériale »

Ajaccio, la « Cité Impériale »

Comme une majorité de vacanciers, vous avez choisi de passer une partie de votre séjour à Ajaccio. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a énormément de choses à faire dans celle que l’on appelle la « Cité Impériale ». Vous pourrez à la fois profiter de son côté balnéaire et d’une histoire culturelle fortement teintée de bonapartisme. Alors voici quelques pistes pour agrémenter votre séjour à Ajaccio…

Ajaccio, ville historique et culturelle

Rue Fesch, Ajaccio

Pendant votre séjour à Ajaccio, un petit parcours culturel s’impose ! Entre le Musée Fesch, le Musée A Bandera et la Maison Bonaparte, vous aurez votre dose d’Art et d’Histoire. Le Musée Fesch, en plein coeur de la rue Fesch (évidemment), est l’un des joyaux de la Cité Impériale : il offre aux visiteurs une magnifique collection de peintures et sculptures de la Renaissance au 20ème siècle, la plupart héritées du Cardinal Fesch, oncle de Napoléon 1er.

Vous pourrez enchaîner avec la Maison Bonaparte, du côté de la vieille ville, pour y découvrir ses origines et son histoire depuis le 17ème siècle. Le lieu est classé Monument Historique. Pour conclure votre parcours muséographique, faites halte rue du Général Levie, où se trouve A Bandera. Ce petit musée coincé au fond d’une ruelle vous ouvre les yeux sur le patrimoine historique de l’île de beauté, de la préhistoire au 20ème siècle.

Le voyage des yeux et des papilles…

Après l’Histoire, la promenade des sens : s’il y a bien un paysage à voir lors de votre séjour sur Ajaccio, c’est la route des Sanguinaires, du Trottel à la Pointe de la Parata. La récompense du vacancier, c’est une série de magnifiques plages qui se terminent sur la fameuse tour génoise de la Parata, que l’on peut approcher par un sentier aménagé… Inutile de vouloir longer la route des Sanguinaires à pieds, vu la distance, il vaut mieux prendre la voiture ou le bus n°5, qui prend le relais de la ligne n°1 après l’impressionnant Cimetière des Sanguinaires, quelques kilomètres avant le Villa Tino Rossi. Un conseil : c’est là-bas qu’il faut vivre un coucher de soleil Corse.

Vue des Sanguinaires sur Coucher de Soleil à Ajaccio

Et pour les gourmands qui veulent s’immerger dans les saveurs et senteurs ajacciennes, rien ne vaut le Grand Marché d’Ajaccio, derrière la Mairie, à deux pas du vieux port. Olives, fromages, pâtisseries, charcuterie locale, confitures, fruits et légumes de producteurs… Ceux qui pensent que la Corse ne produit que du Brocciu et des châtaignes vont comprendre ce qu’est la gastronomie insulaire ! L’astuce de l’ajaccien : prenez votre pain à la boulangerie du Grand Marché, leurs produits ont du goût ;-)

la ville balnéaire de Corse

Et les sorties dans tout ça ? Un restaurant mérite qu’on s’y installe pour déguster pizzas et spécialités Corses : Le Cheval Blanc, juste à côté de la rue Pozzo di Borgo, dans la vieille ville. Accueil sympathique, cadre romantique, excellent cuisinier et prix abordables. Laissez un pourboire ! Par contre, évitez les restaurants du Port Ornano si votre budget vacances est serré…

Casino d'Ajaccio

Ca, c’est pour manger. Vous ne risquez pas non plus de vous assoiffer étant donné le nombre incalculable de bars et brasseries à Ajaccio. Il y a l’embarras du choix, dans le centre, sur le Vieux Port Tino Rossi, dans les paillotes qui jalonnent le front de mer et jusqu’à Porticcio. Prenez donc le temps de savourer une glace originale à la Gelateria sur le Cours Napoléon ou sur la place de la Mairie : vous n’avez certainement jamais vu autant de choix et de qualité dans les saveurs proposées…

En soirée, posez-vous en terrasse, face à la mer, ou tentez votre chance au Casino, qui domine la plage St François. Le Casino est d’ailleurs doté d’un très bon restaurant, La Rotonde, au cas où vous voudriez commencer (ou finir) la nuit dans une atmosphère raffinée / haut de gamme.

Une ville entre bronzette et baignade

Front de mer à Ajaccio

On parle enfin des plages, au cas où vous commenceriez à vous impatienter :-) Certaines sont à éviter comme la peste, foi d’ajaccien, comme le Ricanto (prolongement de l’aéroport d’Ajaccio) et Aspretto, ou encore Saint François et le Trottel.

Allez plutôt enfoncer vos pieds dans le sable brûlant de la Plage d’Argent et d’Isolella sur Porticcio… ou bien, sur la Route des Sanguinaires, à Terre Sacrée et Marinella. Bien sûr, on ne vous cache pas qu’il y a du monde sur les plus belles plages de la région d’Ajaccio.

Une ville sportive

Et on termine cet article bien fourni avec les activités sportives sur la « metropole » ajaccienne. Pimentez votre séjour à Ajaccio avec un baptême de l’air (à partir de 50€ par personne avec CorsicaSky), une session de canyoning ou d’escalade au départ de la Cité Impériale, et pourquoi pas une belle après-midi de plongée sous-marine ? Il ne vous reste plus qu’à choisir votre programme d’initiation, de détente ou d’aventure dans un décor inoubliable.

Pour une vision à 360° des endroits phares d’Ajaccio, rendez-vous sur le panorama du site Web d’Ajaccio. Vous trouverez également plus d’informations sur le site Ajaccio Tourisme. Mais juste avant que vous ne quittiez cet article pour boucler votre séjour à Ajaccio, sachez qu’il y a aussi des points négatifs comme la circulation très dense, les places de parking ou certains attrape-touristes… Sans citer de nom :-)

Photos via Feuillu, Janusz l et Christian 2A (Terre Sacrée / Casino d’Ajaccio)

1 COMMENTAIRE

Donnez votre avis